Le troc vert : quelle crise ?

video
Présentation du troc vert:

Le troc de plantes, plants et autres boutures - ce qui se fait naturellement, par-dessus les clôtures, entre voisins - est pratiqué pendant une journée entière, à l'échelle du quartier de la rue Mainguet de Montreuil. Devenue piétonne pour l'occasion, la rue accueillera passionnés de botanique et simples amateurs de plantes vertes qui pourront échanger gratuitement plantes, produits de leur jardin et de leurs jardinières. C'est le moment de communiquer sa passion et de révéler ses secrets. En 2008, plus de 800 amateurs s'étaient déjà laissés séduire par l'événement. Le plus de ce Troc vert, c'est la présence d'un 'bureau d'expertise', composé de jardiniers, de botanistes et de paysagistes qui identifient les plantes échangées et dispensent en toute amitié de bons conseils de jardinage.Dans un contexte de crise, comment ne pas de promouvoir des systèmes alternatifs basés sur les échanges. Echangez des plantes, plants, boutures, contre vos plantations, mais aussi contre vos confitures, cakes, gâteaux, et autres produits du jardin ! Et même avec simplement les sourires, car la matière végétale est dense…




Objectif :

Le premier Troc Vert est né à Montreuil il y a dix ans ! Avec échanges de plantes, initiation au jardinage, animations pour les enfants, sensibilisation au BIO et au respect de la nature, et rencontres avec des professionnels de la biodiversité et du jardinage, buvette, concert dansant, toutes catégories d’âge.L’objectif est d’augmenter sa notoriété, gage d’une plus grande richesse de plantes à échanger et éviter ainsi son essoufflement.


Les intérêts :


- l’échange est global, les langues se délient à partir d’une matière verte, qui peut êtrepassionnelle pour certains- donner la parole aux plantes, phénomène curieux et remarquable- mêler les populations (mixité sociale)- sensibiliser les jeunes au BIO, au jardin et à la nature, aux bienfaits des plantes- sensibiliser chacun à l’enrichissement botanique de nos petits espaces de jardins, encontribuant ainsi à leur biodiversité... Ces espaces sont des réservoirs énormes d’unepopulation de petits animaux, de plus en plus chassés des espaces de grandes cultures.- partager ces plantes qui, de toutes les manières, deviennent trop grandes pour nos jardinssouvent petits- faire sortir les gens pour qu’ils se parlent, même s’il pleut (nous bravons la pluie depuis 5 ans au moins)



Opportunité :

Une première grande municipalité verte peut devenir un point de départ d’une grandemanifestation nationale, qui respecte les ingrédients de notre réussite et notre identitévisuelle forte et de plus en célèbre (voir notre dossier de presse).

Le Troc Vert numéro 1 est né à Montreuil !

1 commentaire:

  1. Merci pour la vidéo ! J'espère qu'effectivement ce mouvement fera des émules un peu partout et incitera les gens à plus échanger au lieu de vendre au plus haut prix !!

    RépondreSupprimer